Guide complet pour développer l'engagement des collaborateurs : un levier RH essentiel

 

L’entreprise du XXIème siècle sera engagée ou elle ne sera plus !

 

Qu’est-ce que l’engagement des collaborateurs ?

 

Importance de l’engagement au travail

L’engagement des collaborateurs est devenu un sujet incontournable dans les conversations au sein des directions d’entreprise et des départements des ressources humaines.

“Cette génération n’est plus la même.”

“Ah, les jeunes d’aujourd’hui !”

“Nos managers sont dépassés.”

Il est rare que les discussions avec les dirigeants ne mettent pas en évidence à quel point l’engagement des collaborateurs est devenu une préoccupation majeure.

Auparavant, les valeurs de la société et sa performance suffisaient pour la rendre attractive. Aujourd’hui, l’entreprise doit incarner des valeurs de sens et de bien commun pour attirer les talents.

Les nouvelles générations arrivent sur le marché du travail avec de nouvelles attentes, souvent centrées autour de la quête de sens, de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, et d’une plus grande demande de transparence et d’éthique de la part de leurs employeurs.

 

Engagement collaborateur et performance globale

Les entreprises doivent se repenser, car elles ne sont pas en dehors de la société, elles sont la société.

Et si certains doutent encore de l’impact de l’engagement des collaborateurs sur la performance de l’entreprise, voici une infographie :

Les entreprises ayant des collaborateurs engagés sont 2,5 fois plus profitables, réalisent deux fois plus de chiffre d’affaires, ont 20% de plus de productivité, et 40% de moins de turnover.

En résumé, il est clair que les collaborateurs engagés travaillent mieux.

 

organisations avec engagement vs manque d'engagement

 

Comment mesurer et améliorer l’engagement collaborateur

 

Motivation, implication, stimulation, satisfaction.

L’engagement au travail est souvent confondu avec des concepts tels que la motivation, l’implication, la stimulation, ou la satisfaction. Cependant, il est crucial de distinguer ces termes :

  • Motivation : C’est le moteur interne qui pousse le collaborateur à agir.
  • Implication : Cela représente le degré d’investissement personnel du collaborateur dans ses tâches.
  • Stimulation : Il s’agit des facteurs externes qui incitent le collaborateur à donner le meilleur de lui-même.
  • Satisfaction : C’est le sentiment de contentement ressenti par le collaborateur par rapport à son travail.

L’engagement des collaborateurs englobe tous ces aspects et va bien au-delà : il s’agit d’une véritable connexion avec l’entreprise qui incite les employés à s’investir pleinement dans leur travail et dans les objectifs de l’entreprise.

 

Comment améliorer l’expérience collaborateur ?  Comprendre la pyramide de l’engagement collaborateur

Cette pyramide est similaire à celle de Maslow et se divise en trois zones :

  1. La zone primaire représente les conditions de travail.
  2. la zone psychologique associe la qualité de vie au travail, la marque employeur, le sentiment d’appartenance, la reconnaissance, la communication, etc.
  3. la zone d’accomplissement représente l’évolution du collaborateur.
 
pyramide de maslow version salariés

Les Techniques pour mesurer l’engagement au travail 

Diverses techniques peuvent être utilisées pour évaluer l’engagement des collaborateurs, allant de l’entretien individuel  à l’utilisation de sondages. Plusieurs plateformes sont disponibles pour faciliter cette démarche. L’essentiel est de questionner vos collaborateurs sur des aspects clés de leur travail. Voici quelques exemples de questions pertinentes :

  • “Dans quelle mesure êtes-vous satisfait ou insatisfait de votre capacité à effectuer un travail intéressant dans votre rôle ?”
  • “Dans quelle mesure êtes-vous satisfait ou insatisfait de votre capacité à appliquer vos compétences dans ce rôle ?”

Les indicateurs pour mesurer le niveau d’engagement des collaborateurs sont nombreux, incluant le taux d’absentéisme, la santé des collaborateurs, la satisfaction au travail, et bien d’autres.

  •  

 

Stratégies pour renforcer l’engagement des collaborateurs

 

Impact et sens : aligner l’entreprise avec les valeurs du bien commun

Il est essentiel que les tâches exécutées par les employés aient un impact bénéfique non seulement sur eux-mêmes mais aussi sur leur équipe, leur entreprise et la société dans son ensemble. Trouver un emploi qui résonne personnellement avec l’individu enrichit son expérience au travail.

Interactions entre collaborateurs

Favoriser les interactions, l’entraide et l’intérêt pour les autres contribue à un milieu de travail équilibré et positif. Il est important de distinguer le soutien professionnel, qui aide dans l’accomplissement des tâches, et le soutien émotionnel, qui comprend les conversations personnelles et l’intérêt manifesté pour la vie privée des collègues. 

Relations avec les managers

Les managers ont un rôle crucial dans l’encouragement de l’engagement. Ils doivent fournir un soutien à la fois professionnel et personnel, et s’efforcer de créer des relations qui encouragent un environnement de travail positif.

Bien-être au travail : éviter les pièges superficiels

Il est vital de s’occuper de la santé globale des employés, en tenant compte des aspects tant physiques que psychologiques. Les initiatives de bien-être doivent aller au-delà des solutions superficielles telle qu’une table de ping-pong et adresser les véritables besoins des employés.

Autonomie des employés

Créer un cadre de travail qui permette aux employés de se sentir autonomes dans leurs décisions et la gestion de leur temps est crucial. Il est également important de leur permettre de faire des erreurs sans crainte de répercussions négatives.

Développer une stratégie RSE qui augmente la fidélité, la loyauté et l’engagement collaborateurs

Il est alarmant de constater que 40% des employés perçoivent un écart entre leurs valeurs personnelles et les pratiques de leur entreprise, menant à un désengagement potentiel. Une stratégie RSE bien conçue peut renforcer la fidélité et l’engagement des collaborateurs en alignant les objectifs de l’entreprise avec leurs convictions personnelles. Avec l’augmentation de l’écoanxiété, il devient encore plus impératif pour les entreprises de prendre des mesures proactives en RSE pour retenir les talents et favoriser un engagement authentique.

1,4 million de salariés seraient sur le point de quitter leur entreprise, car ils la jugent inefficace en termes de contribution positive à la société et à l’environnement.

Pour exemple, la Banque de France a intégré depuis 2021 la dimension RSE dans sa cotation.

Cet outil est utilisé pour évaluer la santé financière des entreprises. Elle permet d’apprécier la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à des horizons d’un an et de trois ans. Cette évaluation annuelle repose sur l’analyse des comptes et des engagements financiers des entreprises ainsi que sur une analyse qualitative prenant en compte leur environnement. En intégrant la dimension RSE dans sa cotation, la Banque de France souhaite avoir une vision plus globale de l’entreprise, mieux la comprendre et ainsi affiner l’analyse de sa santé financière. La banque de France considère également la RSE comme un levier de transformation des pratiques, de la gouvernance, un vecteur d’innovation et un élément contribuant à l’amélioration du niveau de confiance du public.

 

Les leviers pour renforcer l’engagement des salariés : faire le choix d’un programme innovant pour les managers

 

Nos 4 piliers de l’engagement collaborateur pour développer une marque employeur performante

1. Renouveler le modèle managérial

        • Renforcer la communication entre un manager et son équipe : apprendre à nos managers à adopter une posture de coach, à comprendre leur communication non verbale, à adopter l’écoute active,  à adapter leur posture.
        • Valoriser les idées, les propositions des collaborateurs, recueillir continuellement du feedback des collaborateurs.
        • Définir clairement les objectifs des équipes (objectifs clairs et atteignables) ;
        • Laisser une place au droit à l’erreur ;
        • Ne pas lésiner sur la reconnaissance et l’implication de chacun via du feedback positif : le manque de reconnaissance  des effets néfastes sur le bien-être des salariés. Favoriser la reconnaissance permet de prévenir ces risques, et de favoriser, selon une étude Moodwork, la motivation au travail des personnes (41 %), leur satisfaction (28 %), leur fierté (26 %) ou encore leur joie (18 %) ;
        • Aider les collaborateurs à déconnecter, à faire attention à l’équilibre de vie professionnel/ personnel
        • Engager les collaborateurs autour du développement de leurs compétences
        • Développer le travail en équipe

2. Intégrer les paradoxes et savoir trouver le juste équilibre  : confiance et coopération, contrôle et autonomie, bienveillance et exigence.

3. Identifier les résistances au développement de l’engagement.

4. donner du sens, donner du sens, donner du sens on ne le répétera pas assez.

 

L’équicoaching : Une méthode innovante pour renforcer l’engagement des collaborateurs

Dans un contexte où les entreprises cherchent constamment à innover dans leurs approches du management et de l’engagement des collaborateurs, l’équicoaching émerge comme une technique puissante pour développer le leadership, la communication et la cohésion d’équipe. Cette méthode utilise l’interaction avec les chevaux, reconnus pour leur capacité à réagir aux émotions humaines, pour enseigner aux managers et aux équipes comment mieux se comprendre et interagir de manière plus authentique et respectueuse.

Recevoir notre programme ? 

author avatar
alison.gasparetto@gmail.com